Putain de moustique

Publié le par la margouillette

Dans le bonheur d'être de retour, il y'a beaucoup de choses que l'on oublie, notamment que les moustiques en Calédonie eh ben y sont plutôt virulents. Témoin cet extrait d'email envoyé à ma mum adorée :

"4h30 du matin, ok on se lève tôt dans les iles mais là frônchement c'est abusé ! déjà 30 minutes que je me bats contre un moustique aussi gros que mon poing (si si ça existe chez nous z'autres), en tout cas moi je ne vois que lui et je le repère à 10 mètres, je l'entends aussi... il est particulièrement véloce et féroce aussi, pour preuve les boufioles qui ornent mon corps délicat de métro femelle fraîchement débarquée (ben tiens y nous repère comme ça dans le noir, on est tout blanc !!). Faut me voir, à genoux dans le lit, échevelée, les yeux injectés de rouge, limite bavant de rage devant un moustique légèrement goguenard (si si je le vois, y se marre !!). J'ai réussi à trouver une bombe anti moustique appartenant à Thomas (le fils des amis qui m'hébergent), j'espère que le dosage du produit est à la hauteur du monstre et non pas du fils de la famille qui a 1an... J'essaie vaguement de doucher le frénétique insecte (eh ça vole même avec les ailes collées, nan mais j'te jure !!!). Dans mes rêves de destruction, je me vois utiliser du napalm mais frônchement j'ai pas envie de cramer les draps, j'ai une crampe ignoble qui me paralyse le mollet gauche (m'en fous je prendrais une banane et une mangue au petit déjeuner, y'en a plein le saladier) et ce p......de moustique qui vit encore !!!

De toute façon, maintenant c'est foutu, il est 5 h, les oiseaux sont tous debouts et ils font un raffut d'enfer, le soleil se lève et le moustique (normalement c'est des vampires ici) va se faire cramer le bout des ailes aux premiers rayons ou il va rejoindre ses copines les roussettes... eh ben nan, il est toujours là, aussi énervé que tout à l'heure (normal je me bats pour l'éviter) et je me jure d'acheter dare dare une p.... de moustiquaire. En attendant, je vais manger ma mangue et ma banane et si par hasard je croise le moindre moustique (anémié avec 2 de tension sinon tu l'attrapes pas) eh ben je le BOUFFE !!!"

Publié dans le cri du margouillat

Commenter cet article

Playmo 12/06/2006 14:37

Content de voir que tu es à nouveau chez toi
bisous
Rémi