Marre, Y'en a marre du sport national Calédonien !

Publié le par la margouillette

Nous sommes régulièrement pris en otage par les grévistes à la moindre contrariété et quand je parle de contrariété (de l'employé syndiqué), c'est bien souvent parce que l'employeur est dans son droit (vols, violences verbales ou physiques, arrêt du travail sans motif etc...).

Actuellement, nous en sommes à plus de 6 mois de grêve chez RFO (plus de journal télévisé), nous avons le cable donc on a accès à toutes les chaines françaises mais c'est loin d'être le cas de tout le monde et tout ça à cause d'un monsieur ex salarié de RFO qui fait actuellement parler de lui pour violences, conduite en état d'ivresse, excès de vitesse, conduite sans permis, ce qui lui permet d'écoper de 4 mois de prison ferme. Mais c'est pas grave, le syndicat continue son soutien et maintient la pression chez RFO.

Nous sommes en grève illimité grace à Monsieur Sylvain NEA, syndicat CSTNC, avec tout ce que ça peut représenter comme paroles racistes, actes agressifs, ralentissement de l'activité économique et l'effet désastreux sur le tourisme.

Ses revendications point par point :

La vie chère :

La CSTNC met en avant le fait qu'avec une inflation à 2,6% tout continue à augmenter ainsi que le carburant ou l'immobilier, ce qui entraîne une perte significative du pouvoir d'achat.

Il n'a pas tort : personnellement ma consommation d'eau sur 2 mois se monte à 1225 francs. Je vous laisse découvrir le montant de la facture une fois les taxes comptées : 4758 Fcs. Je vous fais grace de la facture de téléphone ou de l'internet qui se monte à prêt de 100 euros.

Le départ des Philippins :

La CSTNC réclame de départ immédiat de tous les Philippins que l'état a fait venir pour travailler sur le chantier de GORO Nickel. La venue en Calédonie de ces travailleurs avait été autorisée à la condition sine qua non qu'ils soient employés à des travaux exigeant une qualification introuvable en Nouvelle Calédonie.

Il est vrai que suite aux différents retards les Philippins sont employés à d'autres travaux pouvant être réalisés par des compétences locales. Seulement on peut se poser la question de la volonté réelle de travailler des compétences locales (absences injustifiées et répétées, "je m'en foutisme", non respect du contrat de travail et des horaires... j'en passe sinon je vais me retrouver avec un syndicat sur le dos...!

L'emploi local :

Lors des meetings et des manifestations des premiers jours du mouvement, le leader du syndicat, Monsieur Néa, s'en est violemment pris aux métropolitains installés récemment en Calédonie. Des discours qui ont choqué mais qui montrent que la question de l'emploi local est loin d'être réglée.

Toute une tranche de la population estime, en effet, que les calédoniens restent désavantagés face à l'emploi y compris nos jeunes diplômés.

L'état a fait ce qu'il fallait au niveau de la mise en place des formations destinées à palier au manque de compétences. La plupart des sociétés ayant épuisé la recherche sur le marché calédonien de l'emploi se tournent ailleurs pour trouver les compétences dont elles ont besoin.

Si elles respectent le cadre légal, elles paraissent en faute car, dans le même temps, d'autres sociétés ou organisations comme les banques ou le fonctionnariat, par crainte de réactions syndicales, ont recours de manière très systématique à l'embauche locale, même si cette dernière ne répond absolument pas aux critères de compétences.

Pffff, on pourrait en raconter des livres sur les compétences et la volonté locale de travailler...demandez, on vous racontera...lol.

L'environnement :

Sur ce point la CSTNC cherche surtout à s'installer sur un terrain déjà occupé par d'autres. Elle réclame que des mesures radicales soient prises afin de préserver notre environnement. Elle obtient par ce biais le soutien des sympathisants du Caugerne et de Rhébu Nuu.

Ok, mais qui jette ses cannettes par la portière de son pick up, qui laisse ses détritus sur la plage, l'herbe, le terrain, après avoir pique niqué ? il faut voir certains bords de plage ou de mangrove, c'est un désastre ! Le deuxième sport préféré de Nouvelle Calédonie c'est le jet de cannette ! alors hein...!!!

La démission du gouvernement :

Pour Sylvain Néa, la grève générale est un moyen de "montrer notre mécontentement et notre désaveux concernant cette gestion désastreuse".

Lors d'une manifestation devant le siège du Gouvernement, il a réclamé la démission de celui-ci et l'organisation de nouvelles élections. Ce qui fait dire à ceux que Sylvain Néa vise en particulier, qu'il était manipulé.

Ben tiens, je m'étais déjà posé la question de qui pouvait bien manipuler les ficelles de la marionnette. Bonjour Monsieur LAFLEUR, vous allez bien ???

Et maintenant ?

C'est le grand bazard, d'un côté Monsieur Néa jure ses grands dieux que non non il est pas raciste, même que sa belle fille est une zoreille et que lui même est un café au lait (propos il me semble légèrement déplacés dans le fait). Ceci dit le Gouvernement porte plainte pour incitation à la haine raciale.

Le drapeau Kanak cotoie le drapeau Français, ce qui est honteux et a choqué des gens, notamment ceux qui ont perdu des êtres chers pendant les évènements.

"Qu'il est pas là pour bouffer du mobile" mais qu'il a tenté de rentrer en force dans Nouméa pour bloquer la ville et que, ce faisant, fou de rage de voir le déploiement des gendarmes mobiles lui en interdire l'accès, a annulé la réunion qui devait avoir lieu vendredi avec la CSTNC et le gouvernement.

Il faut tout de même savoir que le week end sera calme, la grève, en effet, est suspendue pendant les week ends, elle ne reprend que lundi (même Dieu s'est reposé hein ?..).

On en grincerait des dents si c'était pas aussi ridicule et comme le ridicule ne tue plus....

Tinkyou bien aux Nouvelles et à Demain en Nouvelle Calédonie.

Publié dans le cri du margouillat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article