TONTOUTA DANS 20 ANS

Publié le par la margouillette

AEROPORT DE TONTOUTA... LE FUTUR

 

Parmi les priorités de changements figurent l'accueil simultané de trois gros porteurs et le confort optimal des passagers. Le plan de développement de l'aéroport s'inscrit sur un long terme - 20 ans -

De nombreux changements sur l'ensemble de la plateforme sont donc prévus, sans pour autant bloquer le fonctionnement de l'aéroport et son activité, avec comme objectif une qualité de service améliorée.

Devenus aujourd'hui relativement urgents, la construction de la nouvelle aérogare et le réaménagement de la plate-forme aéroportuaire de Tontouta représentent un investissement qui va friser les 10 milliards CFP.

La première étape : côté ville, l'accès routier, les parkings, les abords routiers de l'aérogare, l'aérogare passagers et côté piste, les routes de circulation des véhicules, les parkings des véhicules et zones de stockage de matériel.

Architecture, traitement paysager, lots techniques, mobilier, banques d'enregistrement ou encore signalétique font partie des prestations.

Le choix s'est porté sur le cabinet métropolitain Jacques Rougerie qui a plusieurs réalisations à son actif, comme le centre Océanopolis, le pavillon de la mer à Kobe, Japon ou encore le grand aquarium du Trocadéro à Paris.




Entretien relevé dans CCI info :


CCI : " En quoi la Nouvelle Calédonie vous a-t-elle inspiré dans la conception du projet ?"


Jacques Rougerie : "D'abord, il y a le cadre géographique. La Nouvelle Calédonie c'est un couvert végétal, un immense lagon et des montagnes. C'est aussi l'identité des Calédoniens qui tourne l'achitecture de cette aérogare comme une ambassade. Un aéroport, c'est le premier et le dernier contact avec ce pays. L'aéroport représente à la fois un formidable outil fonctionnel au service du développement de l'ile ainsi que le symbole vitrine de l'identité calédonienne. Il s'inscrit dans une démarche de pérennité et d'évolution. L'aérogare est aussi et surtout un lieu de vie, d'échanges et de flux : elle devra par son architecture et son ergonomie, par la chaleur et la convivialité de son accueil, transmettre au voyageur le reflet d'une identité moderne mais aussi conforme à la tradition, ouverte sur le monde."

Globalement, il s'agit de doubler la surface au sol de l'aérogare et d'offrir des infrastructures capables de traiter 500 000 passagers par an et d'absorber en douceur des pointes de trafic correspondant à l'arrivée de deux gros-porteurs.

Le nouveau bâtiment pour le fret et de nouvelles aires de stationnement pour les gros-porteurs sont également inclus dans l'investissement évalué à l'heure actuelle à 9,6 milliards CFP.








Le nouveau bâtiment pour le fret :


Publié dans Spéciôl pour toa

Commenter cet article

Isabelle, Fernando, Mélissa et Maëva 17/02/2007 20:04

Et bien d'ici là, profiter des plages désertiques et des paysages bien calmes les enfants car avec l'agrandissement , il risque d'y avoir peoples les prochaines décennies !!! En attendant la Calédonie s'ouvre au monde et ils ont raison ... Quoi que ??? Mon Paradis ??? ahahahahahhah
Bisous à vous deux Margouillette et Margouillat Isabelle

la margouillette 18/02/2007 05:47

Ouais tout évolue....je me demande quand même si cela aura autant de charme tant de modernité ??? la biz