La vie est chère en Nouvelle Calédonie : oui, mais...

Publié le par la margouillette

Les calédoniens sont descendus en nombre dans les rues de Nouméa, le 20 avril dernier à l'appel de plusieurs syndicats pour dénoncer la "vie chère", mais qu'en est-il vraiment du quotidien ?

Il faut mettre en adéquation plusieurs éléments : salaires moyens, SMG, loyers, produits de consommation, crédit... Mais aussi les aides : allocations familiales généralisées, allocation logement, bons alimentaires, bourses scolaires...

Partant du constat que seules les familles en grande difficulté peuvent prétendre bénéficier d'aides extérieures, la Calédonie n'est pas un eldorado pour la classe moyenne.

Quatre situations pour quatres familles qui n'ont pas la même relation à l'argent mais qui sont clairement représentatives et qui dénoncent les problèmes que l'on peut rencontrer en Nouvelle Calédonie.

Alors certes, on peut argumenter sur le fait que nous n'avons pas les mêmes besoins que les métropolitains en terme de coût vestimentaire, chauffage, loisirs, les impôts sont moins chers, les charges salariales sont à 12%, l'essence est moins cher : la liste est longue. Toutefois, il ne faut pas oublier qu'à Nouméa l'accession à la propriété coûte cher (les Zoreilles qui débarquent font monter les prix), la nourriture est hors de prix 4€ les 4 yaourths, 10€ un magazine, et j'ai récemment (hier) acheté un poulet local à 14€ (eh ça fait 90 FF quand même), en sachant que le panier moyen de la ménagère par semaine se monte à 170€.

Il est clair maintenant qu'avec l'arrivée de l'Euro la métropole s'est pratiquement aligné sur notre "coût de la vie ilienne", toutefois les salaires qui, hier, se calquait à peu près sur ce coût de la vie, n'ont pratiquement plus augmenté depuis : la vie coûte cher en Calédonie, la preuve en quatre épisodes.

Publié dans Humeur du margouillat

Commenter cet article